Eglise Sainte-Thérèse

Adresse

Rue des Bruyères
6150 Anderlues

« Je puis donc, malgré ma petitesse, aspirer à la sainteté. Me grandir, c’est impossible, mais je veux chercher le moyen d’aller au ciel par une petite voie bien droite, bien courte et toute nouvelle. Et j’ai lu: Si quelqu’un est tout petit, qu’il vienne à moi. Alors, je suis venue. » Sainte Thérèse - Histoire d’une âme

Sainte-Thérèse

Thérèse Martin est née à Alençon en 1873. Gravement malade à l'âge de 10 ans, Thérèse est guérie par le sourire de la Vierge Marie. Elle entre au carmel à l'âge de 15 ans.

Elle meurt de la tuberculose à l'âge de 24 ans.

Dite « Petite Thérèse », elle est aussi nommée Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, également connue sous les appellations Sainte-Thérèse de Lisieux ou Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus. Si sa vie fut très simple et cachée, la publication de ses écrits après sa mort en fit une des saintes les plus connues et aimées.

La Petite Thérèse n'a cessé d'aider les âmes les plus simples, les humbles et les pauvres, les malades qui la priaient. Mais elle a aussi éclairé l’Église entière de sa profonde doctrine, au point que le vénérable Jean-Paul II lui attribua en 1997 le titre de docteur de l’Église...

Dans l’Évangile elle trouva avant tout la miséricorde de Jésus...et le point final de son récit furent la confiance et l'amour, des mots qui ont éclairé son chemin de sainteté, qui ont guidé ce qu'elle appelait son petit chemin de confiance et d'amour, celui de l'enfant qui s'abandonne.