Jeux d'observation : Vive les vacances
Je participe: "Je m'appelle, je m'appelle, ... "

As-tu trouvé le premier indice ?

Aujourd’hui, quand j’ai visité l’église Saint-Martin, j’ai laissé 2 indices pour toi.
Pour t’aider, ces 2 nouveaux indices sont aussi repris dans le texte ci-dessous.

A la fin des vacances, quand j’aurai terminé mon parcours à vélo, tous les indices te serviront pour trouver le nom qui m'a été donné...

Je te souhaite une belle promenade et une agréable visite !

Je t'attendrai pour la suite de l'aventure le 05 août prochain.

Télécharger pdf

2ème étape:
Je découvre l’église Saint-Martin à Leernes

Ce dimanche je pose mon vélo à Leernes et je vais vous faire découvrir l’église Saint-Martin (1) qui date du XVème siècle, mais la tour est plus ancienne, elle date du Xème ou XIème.

Son portail d'entrée date du XVème siècle XVIème siècle, il abrite une porte double (2), en chêne qui provient vraisemblablement de l'abbaye de Lobbes ou de celle d'Aulne. Ce porche a été ajouté à l'église vers le XVIème siècle.

Et, particularité, si on regarde bien, on y trouve le bénitier (3) ; contrairement à la plupart des églises où il se situe après les portes.

La tour-clocher (4) fut construite aux alentours du Xème siècle ou du XIème siècle mais elle a subi des modifications importantes au XVIème siècle. Sa caractéristique, un clocher tors, qui aurait été construit ainsi pour diminuer l'impact du vent. Il est couvert d'ardoises et tourne de gauche à droite de 1/16e de tour.

Je peux faire le tour de l’église en suivant un petit chemin en pavés.(5-6)

En levant les yeux, je vois une date inscrite sur le mur 1671 (7), c’est la date de la reconstruction de l’église.

A l’intérieur, en voyant l’architecture de ses voûtes je peux en déduire qu’elle appartient au style gothique.(8-9)

J’avance dans la nef centrale, me voilà devant l’autel (10).

Sur son pied, une belle sculpture du cerf (11) qui se désaltère à la source, ce qui symbolise les chrétiens qui sont issus de toutes les nations et qui, assoiffés, accourent aux sources de la vérité chrétienne.

J’aperçois sur l'Ambon le livre de la Parole (12).

Je lève la tête ; au-dessus de moi je vois une grande croix (13) en chêne.

Je continue, je suis devant le maître-autel (14), je lève les yeux et je vois un tableau qui représente la descente de la croix (15). En dessous, le tabernacle et de chaque côté de magnifiques vitraux (16-17).

Le sacristain me fait remarquer une porte (18) qui donne vers une petite pièce qui a son petit bénitier et un trou dans le mur d’où on pouvait voir le maître-autel et le prêtre qui officiait. Une chaise y était installée. Cette petite pièce fut construite à la demande de Madame de la Jonchière lors de la perte de son jeune enfant et cet espace s’appelle “le Trou Madame”.

Au XVIIème siècle, la chatelaine y accédait par une porte extérieure (19) et pouvait ainsi assister à l’office du dimanche à l’abri des regards.

Je quitte le chœur et je passe devant la chaire de vérité datée du XIXème siècle (20) et représentant 4 Evangélistes (St Marc, St Mathieu, St Jean et St Luc).

[Tiens, bien qu’ayant le prénom d’un des douze apôtres, je ne suis pas repris parmi ceux-ci.]

Je passe devant l’autel de droite (21) appelé autel Saint Joseph, celui-ci est du 18e siècle et la table du 19e siècle. La statue de St Joseph (récemment restaurée) est entourée de celles de St Hubert et de St Éloi, toutes deux datant du XIXème siècle.

Je peux aussi voir les restes d’une ancienne piscine (22) qui était destinée à contenir l’eau du baptême. Remplacée par la cuve (23) que l’on connaît actuellement, dont la base en pierre, est du XVème siècle.

Je passe devant un premier confessionnal (24) et devant moi j’aperçois la chapelle dédiée à Saint Quirin (25) que l’on fête le premier dimanche du mois de mai.

Je continue ma visite, je vais vers le deuxième confessionnal (26) et le deuxième autel (27) qui est dédié à la Sainte Vierge, qui date du XVIIIème siècle et remanié au XIVème siècle. La statue de la Vierge est récente, à gauche la statue de Saint Martin, patron de la paroisse qui vécut au IVème siècle, à droite la statue de Saint Quirin qui vécut entre le Ier et IIème siècle ; ces deux statues datent du XIXème siècle.

Quelle magnifique petite église, j’espère que comme moi la visite vous a plu.

Je vous souhaite un bon dimanche, le prochain rendez-vous est le 05 août.