4ème étape:
Je découvre l’église Saint-Médard à Anderlues

Télécharger pdf

Bonjour.
Ce dimanche je pose mon vélo à Anderlues.

Anderlues compte aussi deux Eglises, l’une se situe dans le Centre : l’Eglise Saint-Médard (1) et l’autre dans le quartier des Bruyères l’Eglise Sainte-Thérèse(2).
Les deux bâtiments sont des constructions relativement récentes.

Bien avant l’église actuelle Saint Médard, il existait une première église(3) qui avait été bâtie au 12ème siècle peut-être en lieu et place d’une chapelle. Ce qui est sûr, c’est que la tour Saint-Médard a été édifiée avant la première Eglise du Centre.

Le sous-sol de la Place eut raison de ce noble édifice qui dut être démoli à partir de 1928. En effet, le terrain est assez instable, Anderlues étant aussi un site minier, c’est sûrement à cause des galeries. Avant la reconstruction d’une nouvelle église, l’ancienne grange de la ferme de la Clef fut aménagée de manière à devenir l’église provisoire (4).

La construction de la seconde Eglise (5) débute à la fin des années 30. Le 6 mars 1939 la nouvelle église est inaugurée.
Malheureusement, la seconde Eglise n’aura pas eu une longue existence. Tout comme la première, celle-ci menaçait de s’effondrer. Elle a tenu 70 ans. Il ne reste aujourd’hui que la tour (6) et il n’y aura dorénavant plus d’église à cet endroit.

La construction de la troisième Eglise débute 19 octobre 1997. Moins d’un an et demi plus tard, le 20 mars 1999, le nouveau lieu de culte était consacré. (7)
Cette nouvelle église, aux traits modernes, se situe face à la place Albert 1er.

Dès que je passe la grande porte, je suis directement dans l’église.(8) Il y a un bénitier de chaque coté (9).

Devant moi, la nef centrale qui mène à l’autel.(10) En arrière plan sur le mur en hauteur est accrochée une croix et sur sa gauche un peu plus bas à l’arrière de l’ambon, le tabernacle. Au bout de l’allée latérale gauche se trouve l’orgue (11) et de l’allée de droite, les fonts baptismaux (12) en pierre.

Et derrière sur le mur, le buste de Saint Médard (13). Le Saint patron de l’église, que l’on fête le 8 juin. Une procession en son honneur est organisée depuis l’après guerre. Saint-Médard est le patron des personnes emprisonnées, des personnes atteintes d’une maladie mentale ou de migraines et de névralgies, des agriculteurs et des viticulteurs. Il est invoqué contre le mauvais temps, pour (ou contre, selon le cas) la pluie d'où son surnom de « saint pluvieux », pour le bon déroulement de la moisson et pour le soulagement des maux de dents.
La procession fut abandonnée puis réorganisée et encore écartée mais depuis quatre ans, une association de bénévoles l’a remise à l’honneur (14).

Pas de confessionnal bien typique, pour les personnes qui demande la confession, ça se passe soit à l ’écart sur une chaise ou dans la petite chapelle (15).

L’église était aussi fréquentée par les mineurs et leurs familles, c’est pourquoi on y trouve aussi la statue de Sainte Barbe.

Quelque chose m’interpelle, dans chaque église visitée, j’ai remarqué un mémorial destiné aux défunts. On y accroche des croix avec les noms et prénoms des paroissiens dont les funérailles on étés célébrées durant l’année.

J’espère encore une fois que comme moi la visite vous a plu.

Bien que cette église soit plus moderne , j’ai pu ressentir que malgré tout lors de la construction du bâtiment, le prénom (au sens figuré) de mon saint patron y a bien été posé.

Je vous souhaite un bon dimanche, le prochain rendez-vous en septembre !
Avez-vous deviné mon prénom ?